licol de pré

pour muselière de régime

Licol et pré ne font pas bon ménage. Pourtant il peut être parfois nécessaire de laisser son cheval au pré avec un licol. Notamment lorsqu'on veut y adapter une muselière de régime.

Voici comment j'ai procédé :

- acheter un licol 1er prix, aux boucles peu solides, et vérifier que les anneaux sont mal soudés (ce qui est intéressant car si le cheval se prend quelque part, les anneaux vont s'ouvrir, l'ardillon de la boucle va se défaire)

- mettre par sécurité un" fusible" qui va craquer si le cheval tire :

j'ai décousu la partie de lanière en nylon qui attache la boucle à cet anneau. Je l'ai recousu avec juste 1 point en brin de laine. Si le cheval donne un coup de tête, la têtière va "casser" et le cheval se retrouvera libre.

(matériel : un brin de laine enfilé sur une aiguille au chas suffisamment large)

Ensuite j'ai cherché comment adapter de manière optimale ce licol pour la Gazing Muzzle :

Pour ne pas que la muserolle descende, je l'ai attachée avec un lien sur le chanfrein, relié à la têtière.

Ce licol "à 2 balles" n'a pas de boucles carrées à la muserolle mais de simples anneaux, ce qui la rend flottante sur le nez au lieu d'être perpendiculaire aux montants. Ce n'est pas très esthétique mais c'est surtout pas du tout pratique car le "grazing muzzle" s'attache au milieu de la muserolle !

(matériel : fil de laine, ruban de nylon)

Pour pouvoir attacher facilement le Grazing Muzzle, j'ai placé un bête anneau de rideau en bois, léger et fragile, au centre de la muserolle, au milieu du chanfrein.

(matériel : un anneau de rideau pas trop solide ni trop grand, fil de laine, et le ruban de nylon ci-dessus)

les coutures sont très grosses, en effet je n'ai pas réellement cousu, juste passé la laine dans le nylon et fait un double-noeud, en cas de problème, cela fait juste 2 épaisseurs de brin de laine à casser !

suite :

Cette lanière de chanfrein n'a pas bien résisté à l'usage. Le cheval s'emmêle dans les ronces, tire dessus, l'arrache, elle lui pend au nez jusqu'au lendemain... J'ai fini par l'enlever. Con,trairement à ce que je croyais, le panier de régime tient très bien sans cela. Il suffit juste de régler les attaches latérales un peu plus courtes que l'attache de "sur-nez". Ainsi les lanières latérales supportent le poids de la muselière de régime et les lanières dessus/ dessous ne servent qu'à la stabiliser.

Muselière "greenguard"

ou panier de régime pour cheval au pré

Le panier ; et son licol tout rafistolé. Eh oui, Mr Cheval n'a pas envie de faire le régime et déteste son panier, il essaie par tous les moyens de s'en débarrasser. D'où des pertes fréquentes et quelques ehures passées à le rechercher dans le grand pré (8 ha)

Vue du fond, par l'intérieur. C'est à travers cette grille qu'il broute.

Vur du fond, par l'extérieur. Il y a suffisamment de trous pour laisser passer quelque nourriture, et aucun problème pour boire.

Pour atrapper de l'herbe, il faut que le cheval pousse le fond du panier contre le sol, puis fasse un petit mouvement latéral afin que le bout des brins d'herbe entre à travers les trous.

La tête dépitée, par cette belle journée de printemps, Lotus est au régime... :'-(

Aux endroits qui frottent et créent une dépilation, j'ai attaché de la peau de mouton.

Entre la bouche et le panier, il doit y avoir quelques centimètres afin de ne pas irriter le cheval par un contact pemanent.

Sur l'anneau du licol, je peux attacher la longe. La muselière s'accroche avec de petites lanières à boucles, sur le nez, sous le menton et des deux côtés de la bouche.

En haut, réglage de la courroie de chanfrein : cette lanière doit soutenir la muserolle, qui supporte le panier, sans tirer dessus au risque sue la fond du panier touche perpétuellement la bouche.

Sur le côté, j'ai cousu une petite lanière pour remplacer celle qui a disparu

Sur cette photo, on voit clairement les raisons pour lesquelles Lotus porte un tel panier... Pourtant il est au régime sévère, sans discontinuer, depuis plus d'un an...

Et voilà le nouveau look du panier, pour le rendre plus voyant, j'en ai marre de devoir passer des heures à le chercher dans le pré !

Collants fluo et réfléchissants ! La prochaine fois, j'attendrai le crépuscle, je prendrai la torche, et le panier me sautera aux yeux du premier coup !

"Allez Lotus, ne fais pas le tête !"

Je suis en train d'ajuster le panier pour que le fond soit juste à 3 ou 4 cm de sa bouche.

Lotus en pleurs

suite :

Quelques coups de pluie et de machine à laver (pour nettoyer le licol) ont enlevé tous ces scotchs fluos... Mais j'ai optimisé mon panier de régime pour ne plus que Lotus le perde !

31 mai :

Avec ce licol inconfortable, les endroits de frottement épilent le poil : j'ai recouvert la muserolle de cuir fin, les boucles, de laine.

à l'usage

Voilà 2 ans que j'ai le greenguard, .mon cheval le porte environ 8 mois par an, sans interruption (H24).

Il m'a fallu un peu d'organisation : 2 greenguard fixés à 2 licols ; je les change chaque semaine, cela me permet de laver (passage en machine, 30°C) l'ensemble licol-panier, afin de garder le tout propre et sans saletés encroûtées qui favoriseraient les frottements et blessures.

Une fois sorti de la machine, cela sèche très vite (licols nylon) ; je vérifie alors les noeuds de sécurité (il faut changer le brin de laine de temps en temps car il s'effiloche), je vérifie aussi les liens licol-panier.

J'ai remplacé les lanières de plastique par des ficelles à ballots, plus légères, plus faciles à réparer. Lotus ayant une ou deux fois passé son nez à l'avant ou à l'arrière du panier, sur le côté (il est aussi resté coincé avec le panier entre les deux mâchoires o_o' ) j'ajuste désormais 8 liens entre licol et panier au lieu de 4. Cela fonctionne à merveille.

longévité :

le panier, malgré l'utilisation intensive, les lavages fréquents, est resté lisse et solide, il ne s'est pas dégradé aux UV, il y a juste quelques légères rayures là où le cheval s'est frotté, vraiment superficielles (cela ne permet pas à de la boue ou saleté de s'incruster)

retour tests